chapelle.jpg

"Transmigration des âmes",2022, Nicolas Ruffieux

Ce tableau est réalisé uniquement avec les trois couleurs primaires: Cyan, Magenta et Jaune et des feuilles d'Or. Ce triptyque forme un tout. Les pièces latérales sont les ébauches de la partie centrale. La pièce centrale est l'aboutissement. 

Je vous propose deux lectures de l'œuvre. Une lecture verticales et une circulaire.

  • Verticale: de bas en haut comme une élévation

    La surface totale est séparée en deux parties par une délimitation qui traverse toute la surface. La partie inférieure utilise les couleurs chaudes (monde du visible) tandis que la partie supérieure, les couleurs froides (monde de l'invisible). 
    La zone tout en bas (gris-brun plus ou moins foncé) pourrait symboliser le chaos. Par opposition, la zone tout en haut (or) pourrait symboliser la plénitude.

    Le demi-cercle inférieur est constitué d'une multitude de petits points se dégradant du vert-clair vers le violet carmin  en passant par les jaunes, les orangés et les rouges. Autant de points différents que de personnes sur terre. Les points qui franchissent la ligne médiane passent du monde visible vers le monde invisible et deviennent ainsi des âmes.

     

  •  Circulaire

    Notre voyage dans le monde commence avec notre naissance (points clairs) et plus notre vie dure, plus nous nous transformons (points se dégradant vers le foncé). Enfin nous passons dans le monde de l'invisible. Il ne reste alors plus que notre âme ( points ors). L'au-delà est rempli d'âmes qui ont quitté la terre. Leur chemin est-il pour autant terminé ? pas sûr.
    Les points ors dans la surface du monde visible sont des êtres à part qui ont atteint une grandeur d'âme au-dessus du commun des mortels, nous les appelons des saints.

Pour conclure

Le cercle est l'élément fondamental de la composition. Il est une figure unique et parfaite.

Sur un plan métaphysique et spirituel, le cercle évoque l’unité, l’harmonie, l’infini et le domaine de l’esprit. Il semble représenter le cosmos, sa source et l’ordre qui le sous-tend. Le cercle est à la fois début et fin, fini et infini, tout et rien. Par sa forme ronde, il évoque les cycles ainsi que la course de la vie.

Le Yin et le Yang animent l'architecture du tout. Dans la philosophie chinoise et notamment le taoïsme, le yin et le yang sont deux catégories qui, par leur complémentarité et leur opposition, se prêtent à une première analyse de tous les phénomènes de la vie et du cosmos.

 

Yin_and_yang.svg.png